Ressources
 
   
Chansons
Films et salles
Liens
Livres
Musique, danses et silences de la nature
Pensées
Personnes ressources
Textes, articles...
     
   
   
 

 
      "Le Sablier" et autres sources d’humour,... dans la tendresse et la poésie...
     

Le rire est curatif !

Si vous n’avez pas réussi à vous procurer "Le Sablier" chez votre papetier, adressez-vous directement à :

Imprimerie Strobbe sprl, Département Calendriers, Kasteelstraat 1 - B - 8870 Izegem. Tél. : 051/33 32 11

 
Histoire de poulets et d’autres animaux

Jean terminait ses études d’agronomie quand une voisine vint lui faire part de son intention d’élever des poulets et lui demander conseil.

Il lui répondit que l’aviculture n’était pas particulièrement son rayon, mais que, à son avis, vinq-cinq poulettes devraient faire l’affaire.

Quelques mois plus tard, allant visiter son élevage, il constata qu’elle avait vinq-cinq poulettes et... vingt-cinq coqs. A sa remarque qu’un ou deux coqs auraient suffi, elle répondit avec un regard de reproche :

-  Voilà bien un point de vue masculin !

***********************************************************

C’est une maman kangourou qui se promène à petits sauts tout en se grattant fréquemment la poche. A la fin, excédée, elle l’ouvre largement et dit au bébé kangourou qui est dedans :
-  Tu as bientôt fini de manger des biscottes ?

***********************************************************

Deux vaches discutent dans un pré :
-  Dis donc, t’as peur de la maladie de la vache folle, toi ?
-  Moi, je m’en fiche, j’suis un canard !

***********************************************************

Un éléphant et une souris se présentent devant le bourgmestre pour qu’il les marie.
-  Je voudrais bien vous être agréable, leur dit-il, mais c’est impossible. Une souris et un éléphant ne se marient pas. Alors, la petite souris, baissant les yeux :
-  C’est que nous sommes obligés.

***********************************************************

Un Flamand va au marché de Mons et achète un perroquet. Une semaine plus tard, le vendeur reçoit une lettre de son client, qui se plaint de ce que l’animal ne parle pas. Le marchand, très surpris, se rend en Flandre, chez le nouveau propriétaire de la bête, se place en face de l’animal et lui dit :
-  Alors Coco, on ne parle plus ? Et le perroquet de lui répondre :
-  Tu pourrais apprendre le flamand en huit jours, toi ?

 
La fuite en Egypte et autres perles enfantines

Une petite fille s’était vu donner à dessiner la fuite en Egypte. Elle commença par représenter un avion.

-  Qui sont ces quatre personnages ? lui demanda l’institutrice.
-  Ce sont les passagers de l’avion : Marie, Joseph, le petit Jésus...
-  Et celui-là ?
-  Ponce Pilote

***********************************************************

La petite Marie dîne avec ses parents. Elle vient à peine de finir son potage qu’elle aperçoit une mouche sur le bord de son assiette.
-  Oh, maman, s’écrie-t-elle, regarde la mouche qui se promène sur le trottoir de mon assiette !

***********************************************************

-  Parlez-moi du principe des vases communiquants...
-  Papa me l’a expliqué... à mesure que le niveau du dollar baisse, on voit monter le niveau de l’euro.

***********************************************************

Une petite fille se précipite vers sa mère :
-  Maman, fait-elle, mon chien est bizarre. Il remue sa queue comme lorsqu’il est content et il grogne comme lorsqu’il est fâché. Quel est le bout qui dit la vérité ?

***********************************************************

-  Quel autre nom fut donné à la mère de Jésus ? demande l’institutrice.
-  L’immatriculée Conception, dit l’enfant.

***********************************************************

En classe, cours de dessin. Un enfant de sept ans remet une feuille couverte de taches multicolores, de dessins qui s’enchevêtrent.
-  Qu’est-ce que c’est que ça ? demande le professeur.
-  Un portrait du Bon Dieu.
-  Mais personne ne peut savoir comment est fait le Bon Dieu...
-  Justement, dit l’enfant.

***********************************************************

-  Didier, quel est le pluriel de "enfant" ?
-  Jumeaux, monsieur.

***********************************************************

C’est la maman de Toto qui dit :
-  Toto, tout à l’heure, on mangera du poisson pané. Et Toto répond :
-  M’enfin, maman, s’il n’est pas né, comment voudrais-tu qu’on le mange ?

***********************************************************

-  Maman, demande un petit garçon, d’où sort mon grand frère ?
-  La mère se lance aussitôt dans un long parallèle poétique et un tantinet horticulturesque. Puis elle demande :
-  Pourquoi voulais-tu le savoir ?
-  Parce que Fred m’a dit que son frère sortait de Polytechnique.

***********************************************************

Toto est à l’école et demande s’il peut aller au WC. La maîtresse dit :
-  Non. Puis elle demande quel est le plus grand fleuve du monde et Toto répond :
-  Il est sous mon banc, madame.

**********************************************************

Ce petit garçon de 9 ans vient d’avoir la meilleure note de sa classe pour la rédaction. Sujet : le Savoir-Vivre. Voici ce qu’il a écrit :
-  J’ai du savoir-vivre, je dis bonjour, au revoir et merci. Chaque fois que je vois des choses mortes traîner près de la maison, je les enterre...

***********************************************************

-  Quel est le mot de trois syllabes qui contient vingt-six lettres ? demande un petit garçon à son copain.
-  Je ne sais pas. Qu’est-ce que c’est ?
-  "Alphabet"

 
L’extralucide
L’extralucide fronce le sourcil :
-  Je vois, dans la boule de cristal, quelqu’un très proche de vous qui va éprouver une grande déception.
-  Vous ne croyez pas si bien dire, fait son client, en fouillant ses poches. J’ai oublié mon portefeuille.
 
Raison majeure et autres histoires de boulot

Le gardien corse se plaisait bien dans son cimetière. N’empêche qu’au bout de quelques mois, il ne veut plus travailler. Il explique :
-  Le métier ne me plaît plus. Tu comprends, je lis partout : "Ici repose, "Ici repose", "Ici repose". Alors, à force, ça vous décourage. Je demande la retraite !

***********************************************************

Voyant un de ses amis dans un état épouvantable, pâle, les traits tirés, l’oeil hagard, Jean l’interroge :
-  Ca ne va pas, ton boulot ?
-  Oh, là, là ! explique l’autre. C’est terrible ! L’ordinateur est en panne. Ce qui fait que, depuis trois jours, on est tous obligés de penser.

***********************************************************

-  Pourquoi questionne le chef du personnel avez-vous quitté votre précédente place ?
-  Pour cause de maladie, explique la jeune secrétaire.
-  Quel genre de maladie ?
-  Eh bien ! Ma façon de travailler rendait mon patron malade.

 
Au paradis

Un automobiliste arrive au paradis.
-  Que vous est-il arrivé ? lui demande Saint-Pierre.
-  Je ne sais plus très bien, répond l’automobiliste. Nous roulions sur la route. A un moment, ma femme m’a dit :
-  Passe-moi le volant, tu seras un ange.

***********************************************************

-  Comment distingue-t-on un vrai saint d’un faux saint ? Un faux saint, c’est celui qui se présente à Dieu et qui lui dit, du tac au tac et en toute prétention :
-  L’auréole, Seigneur, parce que je le vaux bien !

 
Façons de dire

Un ivrogne confie à un autre :
-  Mon patron m’a vidé.
-  Pourquoi ?
-  Parce que j’étais plein.

***********************************************************

Bavardage dans la salle d’attente d’un médecin :
-  Cet enfant est très nerveux. Avec lui, il faut toujours être sur le kiwi.
-  L’an dernier, j’ai été très malade, je suis resté huit jours dans le climat.
-  Ma mère est très fatiguée en ce moment, car elle a sa mésopotamie.

***********************************************************

Un homme glisse sur une peau de banane devant dix personnes. S’il rit, c’est de l’humour... Dix personnes glissent sur dix peaux de bananes devant un homme. S’il rit, c’est de l’imprudence.

***********************************************************

Un groupe d’amis végétariens est réuni pour le dîner. Soudain, la maîtresse de maison propose :
-  Passons vite à table avant que le dîner ne soit fané !

 
Histoires de curés

Le curé prêchait un dimanche, sur les rapports entre les faits et la foi.
-  Vous êtes assis devant moi dans cette église, nous dit-il, c’est un fait. Je suis debout et je vous parle du haut de cette chaire, c’est encore un fait. Mais seule la foi me permet de croire que quelqu’un m’écoute.

***********************************************************

-  Le curé : Hé, mon garçon, où mènes-tu cette vache ?
-  Jean (15 ans, l’air stupide) : Au taureau, monsieur le curé.
-  Le curé : Ton père ne pouvait donc pas s’en charger ?
-  Jean : Non, monsieur le curé, il faut que ce soit le taureau.

***********************************************************

Un curé espagnol rentre au pays après une excursion en France.
-  Rien à déclarer ? lui demande un douanier.
-  Rien du tout.
-  Et dans cette bouteille, qu’y a-t-il ?
-  De l’eau de Lourdes. Le douanier ouvre la bouteille et la porte à son nez.
-  Vous vous moquez de moi. C’est de l’eau-de-vie. A quoi le padre répond en criant :
-  Miracle ! C’est un miracle !

 
Histoires belges

Un gendarme à bicyclette donne la chasse, sur une route secondaire, à un automobiliste qui conduit à une allure modérée, un vieux clou inoffensif. Le pandore rattrape le "fuyard".
-  Vos papiers ! Je vous dresse procès-verbal pour excès de vitesse !
-  Mais, proteste le "chauffard", je roulais à peine à 40 !
-  Ne discutez pas !
-  Et vous ne dites rien aux conducteurs qui flirtent avec le 140, 150...
-  Non, parce que ceux-là, avec mon vélo, je ne peux pas les rattraper !

**********************************************************

C’est l’équipe de football belge qui part jouer en Afrique. Dans l’avion, le commandant de bord n’arrête pas de sentir l’avion bouger dans tous les sens, il appelle l’hôtesse :
-  Qu’est-ce qui se passe derrière ?
-  Oh rien ! C’est l’équipe qui s’entraîne...
-  Faites ce que vous voulez, il faut que ça s’arrête...

L’hôtesse s’en va... au bout de cinq minutes de calme, le commandant rappelle l’hôtesse et lui demande :
-  Que leur avez-vous dit pour obtenir le calme si rapidement ?
-  Je leur ai dit d’aller jouer dehors...

(Tiré de Suara n°34 intitulé "Un peu d’humour", trimestriel de Missio Belgique)

 
La Bourse, les ventes forcées et autres histoires d’argent


-  Papa, explique-moi ce que c’est que la bourse et les actions.
-  Voilà : la bourse, c’est le jeu de l’allumette auquel tu joues quelquefois avec tes petits camarades. L’action, c’est l’alllumette. Elle passe de main en main. Le dernier qui l’a se brûle. Tous ceux qui se sont brûlés crient, hurlent. Voilà pourquoi la bourse est un endroit si bruyant.

***********************************************************

-  Si un homme court après l’argent, il a la maladie du gain.
-  S’il le garde, c’est un capitaliste.
-  S’il le dépense, c’est une tête brûlée.
-  S’il ne s’en préoccupe pas, il manque d’ambition.
-  S’il s’en procure sans travailler, c’est un parasite.
-  S’il a travaillé toute son existence pour avoir un peu d’argent pour ses vieux jours, c’est un idiot qui n’a jamais profité de la vie !

***********************************************************

Voulant annoncer la venue au monde de son fils, un monsieur se rend au bureau du journal local et demande :
-  C’est combien pour mettre une annonce de naissance ?
-  3 euros le millimètre, fait l’employé.
-  Bon sang, s’écrie le père. Et ce sacré gamin qui mesure au moins soixante centimètres !

***********************************************************

Un champion de la vente forcée raconte à son collègue :
-  Tu ne connais pas mon dernier exploit ? J’ai réussi à vendre deux machines à traire à un fermier qui ne possédait qu’une seule vache. Et, comme il n’avait pas d’argent, il a consenti à me donner cette unique vache comme premier versement.

***********************************************************

Un Ecossais demande au patron d’un pressing :
-  Combien me prendriez-vous pour repasser mon pantalon ?
-  Quatre shillings.
-  Bon, en voici deux. Repassez seulement une jambe. Je vais chez le photographe. Je me ferai prendre de profil.

 
Noël

La voix des cloches

Les cloches qui carillonnent font chaque jour :
-  Dig ! Ding ! Dong ! Mais à Noël, toutes sonnent :
-  Dig ! Dinde ! Dig ! Dindon !

***********************************************************

-  Noël porte l’hiver dans sa besace : quand il ne la porte pas devant, il la porte derrière.
-  Brume de Noël ne fait ni bien ni mal.
-  Lorsqu’il n’y a pas d’agneau pour Nadal (Noël), le troupeau de brebis ne vaut pas un cabesal (petite fortune).
-  Quand Noël tombe un samedi, il fera soleil ce jour-ci. (D’après une vieille tradition, il fait toujours soleil le samedi, car c’est ce jour-là que la Vierge lavait ses langes.)

 
Histoires de couples

La nuit. Monsieur et Madame dorment côte à côte. Monsieur se prend à rêver tout haut. Madame se réveille. Monsieur dit :
-  Suzanne ! Suzanne ! Madame, qui s’appelle Caroline, secoue son mari.
-  Qu’est-ce que c’est que cette Suzanne à laquelle tu es en train de rêver ?
-  Suzanne, Suzanne ? répond monsieur en se frottant les yeux. C’est... c’est un cheval que j’ai joué cet après-midi.

Le lendemain, Monsieur rentre du bureau.
-  Rien de nouveau ? s’enquiert-il
-  Non. Ah, si, Ton cheval a téléphoné.

***********************************************************

Hier, j’ai rencontré quelqu’un qui célébrait ses noces de glace.
-  Ca consiste en quoi, au juste, les noces de glace ?
-  Eh bien, depuis quatorze ans qu’il est marié, sa femme l’a nourri exclusivement de plats surgelés.

 
Sur la peur

Une secousse tellurique a secoué toute une partie de l’Alsace. Un reporter interroge une vieille paysanne :
-  Vous avez dû avoir rudement peur...
-  Oui, avoue-t-elle, mais la terre tremblait encore plus que moi.

***********************************************************

-  Du courage, en allant à l’échafaud ! Ce sont des choses qui n’arrivent qu’une fois dans la vie... Avez-vous un dernier désir à exprimer ?
-  Oui. Je désirerais être mis en liberté provisoire.

 
Sur la pub
Un boxeur qui, à chacun de ses matches, se fait mettre KO reçoit une lettre qu’il déchire rageusement. Comme sa femme s’étonne, il lui dit :
-  C’est une marque de matelas qui me propose de faire de la publicité sur mes semelles !
 
Sur la récupération

Un Français se promène avec un Américain. Par terre, ils voient un gros os de boeuf.
-  Qu’en faites-vous ? questionne l’Américain.
-  Eh bien, nous le donnons aux chiens ou nous le jetons, répond le Français.
-  Et nous, nous le traitons en usine. Et cela fait de l’excellente gelée en sachet pour les Français, dit l’Américain.

Un peu plus loin, ils voient un vieux pneu.
-  Qu’en faites-vous ? questionne le Français.
-  Rien du tout. Nous le jetons.
-  Eh bien, nous, nous le traitons en chewing-gum pour les Américains.

 
Errata
Un hebdomadaire a publié cet important "Erratum" :
-  Une erreur malencontreuse s’est glissée dans notre dernier numéro. Les légendes concernant les champignons vénéneux et les champignons comestibles ont été interverties. Les survivants auront rectifié d’eux-mêmes.
 
Problème de stationnement à Bruxelles
Un juge d’instruction dit au malfaiteur qui comparaît devant lui :
-  En juillet dernier, vous avez volé cinquante-trois voitures que vous avez maquillées et expédiées en Pologne pour les revendre.
-  En août, vous avez agi de même avec soixante-douze voitures.
-  En septembre, vous en avez dérobé quatre-vingt-huit, cent treize en octobre et cent trente-sept en novembre. Heureusement que la police vous a arrêté !
-  C’est malin ! grommelle le prévenu, au moment où j’allais définitivement résoudre le problème du stationnement à Bruxelles !
 
Sagesse et humour africains

Deux Africains courent dans la savane. L’un a une enclume sur la tête et l’autre a une cabine téléphonique sur la tête. Le premier demande à l’autre :
-  Pourquoi avez-vous une cabine téléphonique sur la tête ?
-  Parce que si je vois le lion, je pose la cabine et je rentre dedans comme ça il ne peut pas me manger. Et vous, pourquoi avez-vous une enclume sur la tête ?
-  Parce que si je vois le lion, je pose l’enclume et je cours plus vite.

(Tiré de Suara n°34 intitulé "Un peu d’humour", trimestriel de Missio Belgique)

***********************************************************

-  Qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles.
-  Il vaut mieux boire de l’eau tiède que mourir de soif.
-  Celui qui a plus de cheveux que toi a aussi plus de poux que toi.
-  Tu as beau courir, tu n’iras pas plus vite que ton ombre.
-  On ne demande pas à un loup qui a faim de veiller sur le troupeau de moutons.
-  Tous les blancs ont une montre mais ils n’ont jamais le temps.
-  Celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles.

(Même source que ci-dessus)

 
Sur la justice
Un avocat avait publié une offre d’emploi pour trouver un chauffeur. Le lendemain, un candidat se présenta.
-  Quoi ? dit l’avocat, ahuri, en regardant le visiteur. Vous voulez devenir chauffeur chez moi qui vous ai défendu, il y a quinze jours, dans une affaire de vol à main armée ?
-  Justement, maître, répondit l’homme. Vous avez dit tant de bien de moi aux jurés que je me suis dit que vous seriez heureux si je venais travailler chez vous.
 
Plaintes et consolations
Un irlandais se plaignait d’avoir les cheveux gris.
-  Baste, ce n’est rien ! répondit O’Connell qui passait, c’est la poussière de la route de la vie.
 
Parole d’âne
rapportée sur une carte postale des Editions Debaisieux (France)
Et tout âne que je suis, si les hommes ne l’étaient pas plus que moi, il y aurait du bonheur pour tous...