Ressources
 
   
Chansons
Films et salles
Liens
Livres
Musique, danses et silences de la nature
Pensées
Personnes ressources
Textes, articles...
     
   
   
 
    Sommaire de:
    "En relation avec la santé"
 
   
Déclaration commune adoptée à l’issue du Colloque "Ecomédecines et santé publique"
L’aspirine peut sauver des vies
A 100 ans, Fauja SINGH court toujours le marathon.
Résultats de l’enquête de santé de L’Institut scientifique de santé publique 2008
Désherbants naturels
Les six sons thérapeutiques
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Textes, articles...
     
   

 
      En relation avec la santé
     
 
Déclaration commune adoptée à l’issue du Colloque "Ecomédecines et santé publique"
Le colloque "Ecomédecines et santé publique" organisé par le GRAPPE et la Maison de l’Ecologie (Namur) s’est déroulé les 17 et 18 octobre 2008.

Issues des médecines traditionnelles ou approches récentes, les écomédecines (ostéopathie, homéopathie, naturopathie, acupuncture, etc.) ont toutes montré leur pertinence (économie, absence d’effets secondaires, etc.).

16 intervenants sélectionnés parmi les meilleurs spécialistes francophones avec notamment Pierre Cornillot, Daniel Kieffer, Bernard Herzog, Thierry Janssen, Paul Lannoye, Roger Fiametti, etc. s’y sont exprimé. Découvrez leur liste complète sur ce site.

Pour découvrir la Déclaration commune adoptée en conclusion du colloque cliquez ici.

Remonter

 
L’aspirine peut sauver des vies

Le conseil qui suit fait partie de ces informations peu nombreuses qui s’échangent sur internet auxquelles on doit prêter attention et qu’ on doit suivre.

Quand j’ai eu mes deux crises cardiaques en septembre dernier, le médecin, qui m’a soigné à l’urgence, m’a demandé si j’avais pris de l’aspirine après avoir ressenti la douleur dans ma poitrine.

J’ai dit au médecin qu’à la maison nous n’avions pas d’aspirine. Et il m’a donné ce conseil :
-  dans chaque foyer , il doir y avoir une boîte d’aspirine , soit de dose normale, soit de 81 mg , spécialement dans les foyers qui comptent des personnes de plus de 60 ans. Bien sûr, ces aspirines doivent être disponibles pour que, au cas où cette douleur dans la poitrine se manifeste, vous puissiez les prendre sans perdre de temps.

Grâce à Dieu, les infarctus que j’ai eus n’étaient pas graves, mais le niveau d’enzimes que j’avais était tel que j’aurais pu perdre la vie si je n’étais pas arrivé à temps à l’hôpital.

PAR CONSEQUENT .. si vous n’avez pas d’aspirine à la maison, achetez une boîte et gardez-le dans un endroit accessible. Dieu sait si cela peut faire la différence entre la vie et la mort.

-  Notez qu’il existe d’autres symptômes d’attaque cardiaque suivis ensuite d’une douleur dans le bras gauche. Vous devez aussi prêter attention à une douleur intense dans la mâchoire inférieure, des nausées et sueurs abondantes car ce ne sont pas non plus des symptômes communs.

-  Détail : Durant une crise cardiaque, au début vous pouvez ne pas ressentir de douleur dans la poitrine. 60% des personnes qui ont eu une crise cardiaque pendant qu’elles dormaient ne se sont plus relevées. Cependant , une douleur dans la poitrine peut vous réveiller d’un sommeil profond. S’il en était ainsi, faites fondre immédiatement 2 aspirines dans la bouche et avalez-les avec un peu d’eau.

Appelez tout de suite le 112 (ou 100 pour la Belgique), la Police ou les Pompiers en disant "crise cardiaque " et en informant que vous avez pris 2 aspirines. Asseyez-vous sur une chaise ou un fauteuil et attendez l’arrivée des secours.

NE VOUS RECOUCHEZ PAS !!!

Un cardiologue a affirmé que si chaque personne qui reçoit ce message en informait 10 autres, assurément une vie serait sauvée.

Source : inconnue. Vérifié par un médecin urgentiste qui a confirmé.

Remonter

 
A 100 ans, Fauja SINGH court toujours le marathon.
Extrait d’un article de la petite gazette du Soir du 18 octobre 2011
Il a reçu le titre du plus vieux marathonien du monde officialisé par le Guinness Book of Records. ... M. SINGH explique son endurance par la consommation de curry au gingembre et de thé, ainsi que par le bonheur : "Le secret d’une vie longue et saine est d’éviter le stress. Soyez reconnaissant pour ce que vous avez, restez à distance des personnes négatives, restez souriant et continuez à courir" a conseillé le centenaire.

Remonter

 
Résultats de l’enquête de santé de L’Institut scientifique de santé publique 2008

Cette enquête a lieu régulièrement. Les résultats de l’enquête de 2008 ont été publiés en 2010. L’enquête de 2013 est en cours.

Un bon résumé a été publié dans le Magazine Imagine de novembre-décembre2013.

Extraits :

Une personne sur quatre souffre d’un certain degré de "mal-être" dont plus de la moitié (soit 14% de la population) présenterait un problème psychologique assez sérieux....

Les plus défavorisés souffrent systématiquement plus de mal-être, de comportements suicidaires, sont plus consommateurs de psychotropes. Alors même que ces souffrances, on le sait, font souvent entrer dans un cercle vicieux d’isolement, de problèmes physiques, voire de comportements à risque ou violents.

Même vus avec l’oeil distant d’un économiste de l’OCDE : "les coûts liés à la santé mentale représentent chaque année 3,4% du PNB belge (traitements, absentéisme, etc.)"

Les problèmes de santé mentale constituent la première cause d’incapacité de travail en Belgique...

Cela vaut dès lors la peine de s’occuper du bonheur !

Remonter

 
Désherbants naturels
Que penser du Roundup ?

D’après un article du "Journal des femmes"

Le Roundup est fabriqué par Monsanto (OGM, herbicides, défoliants, j’en passe et pas des meilleures).

Pour mémoire le Roundup contient de l’agent orange, malgré les dénégations de Monsanto.

Entre 1961 et 1971, Monsanto produit l’Agent orange, un herbicide à destination de l’armée des États-Unis qui sera épandu au Viêt-Nam, provoquant aujourd’hui encore de nombreux cancers, malformations de naissance et maladies diverses.

Plutôt que vous intoxiquer et attendre longtemps avant de pouvoir utiliser votre terrain, il existe des moyens simples et pas dangereux du tout.

Désherbants naturels :

-  du sel dissous dans de l’eau très chaude (dilué à environ 200 grs de sel pour un litre d’eau)

-  infusion d’orties (ne pas attendre que le mélange se transforme en purin)

-  l’eau de cuisson des pommes de terre, pâtes ou riz

-  pulvériser du vinaigre blanc (1/3 vinaigre, 2/3 eau) à la base des herbes à éliminer. Je le pratique parfois avec un résultat satisfaisant. Il faudra quand même sarcler après pour enlever les racines qui peuvent rester.

-  le paillage empêche la repousse des herbes, économise l’eau car moins d’évaporation et donc conserve le taux d’humidité dans le sol et garde le sol "frais", ce qui permet aux vers de terre de travailler le sol.

Je le pratique en coupant des roseaux et en les étalant sur le sol, quand je n’ai pas de semis ou plantations à faire.

Avantage : le sol reste relativement humide et peut être travaillé facilement. Quant aux roseaux, une fois secs, je les effeuille entièrement et m’en sers comme tuteurs au potager.

-  L’angélique facilite le désherbage (plante bisannuelle qui peut atteindre deux mètres de hauteur). Les fleurs, d’un jaune verdâtre disposées en larges ombelles sont visibles vers juillet et août. Il est tout aussi efficace contre les herbes indésirables.

Il suffit de faire macérer pendant une semaine, un kilo d’angélique dans 10 litres d’eau et de répandre cette mixture sur les herbes in désirables.

Au printemps avant de jardiner, arroser l’endroit que vous souhaitez désherber.

-  Il existe aussi le desherbeur thermique, plus rapide, mais il faudra sarcler pour enlever les racines

J’ai un jardin potager et j’apprécie de pouvoir manger mes légumes sans inquiétude pour la santé.

(Anonyme)

Pour plus de précision, voici un article du journal Le Monde daté du 25 mars 2015

Remonter

 
Les six sons thérapeutiques
Voici le lien :

Remonter