Applications
 
   
Dimension politique
Déclaration universelle des droits de l’homme
Rencontre des AA
Projet "Dépressifs anonymes"
Développement Durable et besoins vitaux
Empreinte écologique et besoins vitaux
Calcul du minimum vital
Là où le bonheur est un indicateur
Sur "L’argent fait-il le bonheur des enfants ?"
Foot et besoins vitaux
Terroristes et besoins vitaux
Accueillir des réfugiés chez soi
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Prisons
Personnes âgées
L’école
Education
Simplicité volontaire
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Les besoins vitaux
     
   

 
      Accueillir des réfugiés chez soi
    Appel à la solidarité par Séverine de Alter-Nativity

Bonjour à tous,

Pour ceux qui ne connaissent pas la légende du colibri, la voici :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt.

Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre.

Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :

« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Depuis plus de deux mois Yoon, Med, Adriana, Clara et Thomas font un travail de malade en plus de leur travail ou études à temps plein : tous les soirs ils se présentent au Parc Maximilien pour jouer relais entre +/- 250 migrants et quelques centaines de citoyens qui se proposent d’offrir un toit le temps d’une nuit ou plus. Tous les soirs, sans relâche, ils pallient aux manquements de notre système politique et humanitaire. Tous les soirs ils sont au parc dès 20h30 - et souvent jusque passé minuit - dans l’espoir de trouver un hébergement pour ceux qui sont devenus nos amis.

Envie d’apporter votre pierre à l’édifice ? Envie de vous joindre à un mouvement de solidarité qui vous apportera bien plus que ce que vous donnerez et dont on parle jusqu’au Etats-Unis ?!!! Envie d’éviter que des jeunes (car il y a parmi ces migrants beaucoup de jeunes entre 15 et 25 ans) qui ont déjà été fort maltraités par la vie ne passe encore une nuit dehors par ces températures qui se font de plus en plus froides ? Envie de vous laisser toucher par des rencontres qui vous marqueront profondément ? Envie de venir en soutien à cette incroyable équipe de bénévoles ? Rejoignez de ce pas le groupe FB Hébergement Plateforme Citoyenneet lisez-y les nombreux témoignages, vous ne pourrai y être indifférents.

Vous n’avez pas de chambre d’amis ?

La priorité première est d’offrir un toit, pas un service 5 étoiles ! Un matelas, des coussins, un divan, même le sol dans une pièce chauffée sera toujours mieux que les pavés glacés de la ville de Bruxelles !

Une personne du groupe vit dans un petit studio où elle travaille également la journée. Cela ne l’empêche pas d’offrir son tapis quand elle constate qu’à 00h30 il y a encore des gars dehors.

Vous êtes une femme seule ?

Moi aussi et bien d’autres encore (dont celle je viens de vous parler ci-dessus et qui dort à côté de 4 gars dans son studio !). Ces gars sont pour la grande majorité hyper respectueux, voir même timides et infiniment touchés et reconnaissants de ce que les citoyens belges leur offre. Croyez-moi, ils savent ne pas en abuser ! Vous pouvez aussi spécifiquement demander à n’héberger que des femmes.

Par ailleurs, toute personne logée est passée par l’équipe de bénévole et un système de contrôle est mis en place pour savoir qui est où quand.

Vous n’avez pas la possibilité de leur préparer à manger ?

Ils ont déjà mangé quand ils arrivent chez vous. En général ils tombent raide morts de sommeil après un éventuel thé et une connexion wifi pour pouvoir rassurer leurs proches et prendre des infos pour la suite de leur périple.

Vous ne pouvez les héberger qu’une nuit ?

Cela fait déjà un monde de différence pour nombre d’entre eux. D’ailleurs la vaste majorité ne cherche pas à rester en Belgique mais sont ici de passage sur leur route vers l’Angleterre. Si certains sont parfois bien contents de pouvoir se poser quelques jours à une même adresse, d’autres veulent de toute façon retourner au parc le lendemain pour préparer la suite de leur voyage. De toute façon, les limites, c’est VOUS qui les mettez. Soyez juste conscient que la moindre goutte d’eau a son importance.

Vous ne vous sentez pas prêt pour héberger des inconnus ?

Nous avons aussi besoin de chauffeurs pour déposer nos invités chez les hébergeurs, pour les redéposer au parc le lendemain ou pour les amener de chez un hébergeur à un autre hébergeur qui prend le relais. Si vous travaillez donc à Bruxelles mais habitez en province, vous nous serez d’une grande aide en embarquant quelques invités sur votre route.

Un certain nombre d’hébergeur n’a effectivement pas de voiture ou est dans l’incapacité de faire les trajets.

Vous habitez trop loin ?

Pas de problème ! Soit vous demandez à un chauffeur bénévole de vous amenez vos invitez. Soit vous regardez sur les groupes régionaux si vous pouvez prendre le relais d’un autre hébergeur près de chez vous.

J’ai des enfants...

Les enfants sont un merveilleux relais entre nous, adultes, et les jeunes migrants. Je lis de nombreux témoignages où ce sont les enfants qui finissent par demander aux parents de réinviter leurs amis.

Qu’est-ce que j’y gagne ?

La liste est bien trop longue mais vous trouverez quelques pistes ici :

Comment je fais concrètement ?

Joignez-vous à la plateforme centrale : et/ou la plateforme de votre région. Remplissez le sondage qui est publié quotidiennement sur la plateforme centrale afin d’indiquer comment vous souhaitez contribuer et le tour est joué !

Vous trouverez sur la plateforme centrale une série de document qui répondra à plus de questions encore. Si malgré tout vous ne trouvez pas réponses à vos questions n’hésitez pas à me contacter ou à poser la questions dans les groupes FB.

Allez allez les amis, rappelons-nous notre devise belge : l’Union fait la Force et joignez-vous, à votre mesure, à un incroyable mouvement de solidarité qui ne vous laissera pas intact !

-  Objectif 1 : pas un gars sans toit !

-  Objectif 2 : des nuits de plus de 5h pour nos bénévoles !

Convaincue de l’enrichissement que vous apportera votre contribution, je vous remercie déjà de tout Coeur, et surtout... n’hésitez pas à passer le mot !

Séverine

Alter-Nativity, Séverine Matheï, Chemin des 2 Maisons 73/6 - 1200 Bruxelles - +32 477 44 17 34 - severine@alter-nativity.be

Site :