Pensées
 
   
Indian Prophecy CREE
Donner avec joie ou avec peine ?
La moitié des gens malheureux...
Avez-vous aujourd’hui...
Le hasard ?
Accuser
Sur la beauté
Pourquoi ne pas fabriquer de lapin phosphorescent ?
L’esprit et la matière
Vous êtes des êtres illimités
L’amour ou la peur
"Plus fort que la haine"
Courage !
J’ai décidé d’être heureux
La science du bonheur
Résolution de Nelson Mandela
L’Amour chasse la peur
19 mai : Journée des détenus
Un proverbe des arborigènes d’Australie
Le pouvoir du coeur
Vous voulez être heureux ? Soyez reconnaissants
Qu’est-ce que communiquer ?
"L’amour et la musique sont les deux ailes de l’âme"
"C’est quand la poule est au repos qu’elle produit beaucoup"
Le secret du bonheur
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Ressources
     
   

 
      Donner avec joie ou avec peine ?
    Khalil Gibran (1883-1931), "Le Prophète" (1923)
    Alors un homme riche dit : "Parle-nous du Don". Et le [Prophète] répondit :

Vous donnez bien peu lorsque vous donnez de vos biens. C’est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez vraiment. Car que sont vos biens sinon des choses que vous gardez et surveillez, de crainte de vous trouver demain dans la misère ?

De demain, qu’apportera demain au chien tellement prudent qu’il enterre sans repères des os dans le sable, tandis qu’il suit les pélerins vers la ville sainte ? Et qu’est-ce que la crainte de la misère sinon la misère elle-même ? La peur de la soif quand votre puits est plein, n’est-ce pas une soif inextinguible ?

Il y a ceux qui ont beaucoup et qui donnent peu - et comme ils en attendent de la reconnaissance, ce désir caché dégrade leurs dons.

Et il y a ceux qui ont peu et qui donnent tout. Ceux-ci ont foi dans la vie et dans la générosité de la vie, et leur coffre n’est jamais vide.

Il y a ceux qui donnent avec joie, et cette joie est leur récompense. Et il y a ceux qui donnent avec peine, et cette peine est leur baptême.

Et il y a ceux qui donnent sans éprouver de peine à donner, sans y chercher non plus ni joie, ni conscience de leur vertu ; ils donnent comme là-bas, dans la vallée, le myrte exhale son parfum dans l’air. C’est par leurs mains que Dieu parle et par leurs yeux qu’il sourit à la terre.