Directions des prisons
 
   
Avis favorable du directeur relatif au congé pénitentiaire
La conclusion de l’avis du directeur de la prison d’Andenne
Demande de permission de sortie
Refus de la permission de sortie
Complément à l’analyse du refus ministériel de permission
Analyse du refus de la permission de sortie du 22 août 2014
Nouvel avis favorable du directeur concernant le congé pénitentiaire de Farid B.
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Farid Bamouhammad : une figure emblématique
     
   

 
      Analyse du refus de la permission de sortie du 22 août 2014
    Il se trouve hors de la légalité !

Le(la) Ministre :

-  1) ne suit pas les avis des professionnels

-  2) ne fait pas confiance aujourd’hui à un homme manifestement de bonne volonté, dès lors quand ?

Sur quels faits concrets reposent les craintes suivantes :

- de réels risques principalement liés à la commission de nouveaux faits graves

(Commentaire : les faits pour lesquels Farid a été condamné sont largement éteints)

ainsi qu’à la soustraction à l’exécution de la peine

(Commentaire : Farid ne prendrait pas ce risque !)
-  une frustration de l’intéressé quant au fait de bénéficier d’une sortie limitée dans le temps

(Commentaire : Une frustration ?? Farid serait tellement heureux de voir enfin s’ouvrir la porte de la prison !)

-  Le directeur voulait étendre cette permission de sortie de quelques heures à passer avec sa maman, sa compagne et sa fille. Or, ce n’est pas le but d’une permission de sortie...

(Commentaire : L’objectif de rapprochement affectif et familial, est un critère majeur de réinsertion ! Outre le fait qu’une demande de permission de sortie pourrait être négociée, le(la) Ministre l’ampute d’un autre aspect essentiel dans le cadre de son projet de réinsertion : rendre visite à son psychothérapeute ! Si nécessaire, des médicaments "stabilisants de l’humeur" pourraient lui être prescrits par ailleurs !)

-  qui pourrait également générer chez lui des tensions supplémentaires alors qu’il a parfois des difficultés à gérer adéquatement son stress

(Commentaire : les professionnels affirment le contraire)
-  la réaction de l’intéressé en cas de décision négative du TAP ? Une sortie effectuée peu après cette audience présente des risques manifestes.

(Commentaire : Une sortie ne doit-elle pas avoir lieu pour préparer le TAP ?!!)

Le Ministère ignore qu’un jugement interdit les transferts puisqu’il est écrit :

-  un transfert de l’intéressé est prévu dans quelques semaines, il semble dans ce cadre plus prudent d’attendre que cette démarche ait été effectuée et de pouvoir alors constater que la stabilisation perdure au sein de ce nouvel établissement

Et on revient sur le régime de Farid qui poserait problème :
-  Et sur cette stabilisation on insistera également sur le fait qu’elle reste relative car on parle bien ici de diminution des problèmes mais pas de normalisation tant le régime de l’intéressé reste spécifique et donc problématique.

Le directeur de la prison d’Andenne parle abondamment dans son avis de son régime de détention actuel qui garantit la sécurité de Farid.

En dépit des multiples avis favorables à une permission de sortie de Farid, il semble que le(la) Ministre entretienne un cercle vicieux dont il est impossible pour l’intéressé de sortir...

Nous sommes bien loin de voir la Loi, qui oblige à préparer la réinsertion des détenus, appliquée par le(la) Ministre lui(elle)-même en ce qui concerne Farid BAMOUHAMMAD !

Pour des raisons manifestement politiques, de nature à rassurer une certaine opinion publique ignorante et insécurisée, il(elle) prend le risque d’une décision très grave sans connaître ni le dossier, ni la personne concernée. LES AMIS DE FARID SE MOBILISENT !