Farid Bamouhammad : une figure emblématique
 
   
Farid BAMOUHAMMAD et le "SENS"
Farid le Fou ... d’Amour
Premier contact avec la prison
Deuxième contact avec la prison
Farid à Jamioulx
Farid Bamouhammad : 4ème rencontre (Jamioulx)
5ème visite à Farid
"Le ciel t’accompagne !"
Interruption de la médiatisation ici
Inspiré de l’interview par Malika ATTAR
Pourquoi ma relation avec Farid Bamouhammad ?
Transfert de Farid B. à la prison de Marche-en-Famenne
Farid BAMOUHAMMAD demande l’euthanasie
La grève de la faim de Farid au Centre médico-chirurgical de la prison de St-Gilles se poursuit !
Libéré provisoirement, Farid BAMOUHAMMAD est hospitalisé
Dernier "Devoir d’enquête" à la RTBF-TV 1
Une lettre de Farid B. depuis la prison de Nivelles
Lettre à la Commission de surveillance des prisons le 4 mars 2019
Farid Bamouhammad est décédé
Les acquis par Farid
Lettre de remerciements
Message laissé sur mon Facebook suite au décès de Farid
Farid vient d’être libéré sous conditions
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Presse
Parlementaires
Santé
Syndicats
Directions des prisons
Relations
Tribunal d’Application des Peines
Plaidoiries et jugements
Cour européenne des droits de l’homme
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Prisons
     
   

 
      Une lettre de Farid B. depuis la prison de Nivelles
    25 mai 2013
    Après son décès, quelques extraits d’une lettre qu’il m’a fait parvenir qui révèle un aperçu du trésor qui se cachait dans son humanité.

Actuellement, Farid est au cachot pour être protégé de certains surveillants ! Sa fenêtre ne s’ouvre pas. Il y a peu d’aération. Se doucher est exceptionnel. Les conditions de visite sont rendues très difficiles. On entend hurler dans les couloirs. Un détenu a eu le bras cassé par un surveillant...

M-M,

Entre cette immense souffrance qui ne cesse de s’accroître en moi de jour en jour et qui me ronge, sans relâche jusqu’à même mes tréfonds rudement rudoyés et ce méli-mélo qui règne présentement dans ma tête, je prends la plume, certes, malaisément, mais avec un vif plaisir afin entre autres de te faire parvenir...

J’espère que de ton côté tu te portes à merveille ainsi que ton mari et toutes les personnes que tu apprécies spécialement et que tu t’enrichis quotidiennement tant sur le plan humain qu’intellectuel.

De mon côté, tu connais la situation dans laquelle je me trouve actuellement et qui est dramatique, inique ainsi que scandaleuse, voire carrément surnaturelle, un vrai imbroglio infernal.

A ce sujet, franchement, je n’arrive pas à comprendre comment est-ce si difficile de faire respecter des lois. J’ai peine à penser que pour moi, il n’en existe, en tout cas pour le moment,aucune. Tous mes droits sont bafoués en toute impunité, ce qui me contriste forcément davantage.

Néanmoins, coûte que coûte, je dois remonter la pente, me ragaillardir, reprendre l’écriture et me projeter dans le futur à l’extérieur de ces murs marmoréens, oppressants ainsi que gémissants et j’en passe tant d’autres, pour vivre enfin au grand jour un conte de fée, un long fleuve tranquille empli de joies ineffables inconnues, une passion romanesque etc., ce que j’attends à mon plus grand désespoir depuis que j’ai su que seul l’amour était mon oxygène et ma raison de vivre.

Une poignée de main à ton mari très amical, certes, et toi...

Je t’embrasse avec tout mon respect et mon affection.

Farid