Eliminer
 
   
Par la peau
A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, si on parlait du WC ?
Urines
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Les besoins vitaux physiologiques
     
   

 
      Urines
   
    Exemple de ce qui peut se passer lorsqu’on n’écoute pas son corps

Si pendant des années, une personne se retient d’uriner, non pas parce qu’elle n’a pas accès à des toilettes, mais simplement parce qu’elle fait passer d’autres besoins moins urgents avant... que peut-il se passer ?

La vessie, autrement dit le réservoir situé dans le bas-ventre, se comporte comme une membrane élastique. Il se peut qu’à force d’être trop remplie, trop longtemps, l’élastique se distende par endroit et forme ce qu’on appelle des "diverticules". Ceci peut être constaté lors d’une cystoscopie (qui peut avoir été précédée d’une échographie qui attire l’attention sur le problème) : l’urologue introduit un tuyau muni d’une petite lampe dans l’urètre (le canal qui part de l’extérieur vers la vessie).

Ces diverticules sont des poches dans lesquelles une urine résiduelle va stagner lorsqu’on vide sa vessie. Il s’ensuit que la pression urinaire diminue lors de la miction (évacuation de l’urine). La vessie étant revenue à son état "normal", les diverticules vont s’y vider et il est possible qu’un nouveau besoin se fasse ressentir. Il est possible aussi que la personne ne perçoive pas le signal. D’où risque d’infections urinaires, de cystites à répétition...

Le petit coin, endroit délaissé à l’école

Un des sujets présentés au journal de la RTBF le lundi 16 avril 2012 : (sur barre d’écoute 25,09)

Sophie LIEBMAN, enseignante depuis plus de vingt ans dans l’enseignement primaire communal, a choisi d’en faire le thème de son mémoire en sciences de l’éducation à l’ULB. Son étude s’intitule : "Analyse sociopédagogique de la place du corps à l’école primaire : le cas particulier des toilettes".

A lire notamment dans La Libre Belgique :

Et l’article de l’auteur dans la Revue de débats : Politique :