Les signaux de manque
 
   
Décodage des signaux
La Symbolisation (R)
Le (la) symboliste
L’exercice de symbolisation
La voie royale de l’inconscient
A l’écoute des événements
La croyance au manque
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Les besoins vitaux
     
   

 
      La voie royale de l’inconscient
   

Il arrive que des besoins restent enfouis dans l’inconscient et que nous ne puissions pas comprendre les signaux qui s’intensifient. Que faire ?

La voie royale de l’inconscient, ce sont les rêves de la nuit. Si l’on rêve beaucoup, c’est intéressant de noter dès le réveil ses rêves en les datant. L’inconscient ne s’exprime que par des images, des situations, ce qu’on appelle des symboles.

Marge REDDINGTON définit le symbole comme un pont entre le conscient et l’inconscient. Ce sont des "signes" : actes, images, couleurs, mots... dont la signification habituelle est dépassée et que tout le monde peut comprendre. La colombe par exemple est le symbole de la paix.

C.G. JUNG et d’autres ont étudié le langage des rêves. C’est merveilleux et passionnant, souvent éclairant à condition de ne pas se tromper d’interprétation.

Quelques petites règles :
-  En général, quelles que soient les personnes qui apparaissent dans les rêves, les rêves nous parlent de nous.
-  Quel que soit le contenu du rêve, c’est un message d’amour pour nous même si ce sont des cauchemars. Certains considèrent qu’il s’agit de l’expression de la "mère sacrée", de la "mère nature" à l’origine sans doute de certaines "vierges noires". Comme je vous l’ai dit en commençant, l’inconscient est notre vigile.
-  Selon C.G. JUNG, les rêves mettent en oeuvre des "archétypes universels", c’est-à-dire des symboles qui sont les mêmes pour tous les humains et une symbolique tout à fait personnelle que nous sommes seuls capables de comprendre.