Publicité & Médias
 
   
Stop au "cyber-harcèlement" !
Power balance : Arnaque
L’industrie publicitaire lobbie le Sénat
Les jeunes, des consommateurs actifs en ligne
Jeunes et nouvelles technologies : Gsm et internet
Jeunes et médias, indissociables
Question à la Une : "La publicité et les enfants"
Un moratoire contre la fabrique de bébés téléphages !
Jeunes et loisirs : Radio et télévision en tête de liste !
De la musique gratuite !?
MARQUES, PUBLICITE ET PRATIQUES COMMERCIALES CONDITIONNENT LES ENFANTS
Sur la règle dite "des cinq minutes"
Père Noël ou... Saint-Nicolas ?
Médiasmart
LES MINEURS SUR LE NET : NATIFS D’UNE SOCIETE EN MUTATION
Audiovisuels : Mode d’emploi pour se plaindre
Coup de gueule !
Cliquez futé !
Les chiens, support publicitaire !
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Le Conseil de la Jeunesse et la publicité
La RTBF et la publicité
L’école et la publicité
Education aux medias
Décodage publicitaire
Comment éviter d’être piégé(e)
Vigilance Action Pub (VAP)
Pistes pédagogiques
La publicité et la santé
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Publicité & Médias
     

Le « pacte scolaire » conclu en 1959 interdit toute propagande politique et activités commerciales dans les écoles, et prévoit la création d’une « commission qui a pour mission d’examiner des infractions... et de proposer les mesures ou sanctions à prendre » auprès du Ministre de l’Education.

Pendant une vingtaine d’années, des parlementaires ont interpellé les Ministres concernés sur ce sujet.

Sous la pression de certaines organisations, certains Ministres ont proposé la réunion d’une cellule de réflexion (qui ne s’est jamais réunie) et ont envoyé des circulaires dans les écoles pour interdire l’utilisation de certains outils pédagogiques, mais sans réel pouvoir de faire appliquer cette interdiction.

En 2007 enfin, la Commission de contrôle de la publicité à l’école a été mise en place... Il sera intéressant de vérifier comment elle va fonctionner.

A la question « Souhaiteriez-vous changer votre apparence ? », 50% des garçons et plus de 80% des filles répondent oui ! La sollicitation insidieuse et permanente de la publicité n’épargne personne. Comment le jeune minimexé et sans emploi supporte-t-il la frustration et la marginalisation ?

Que dire des enfants et des jeunes en tant qu’acteurs dans les messages publicitaires et prescripteurs d’achats ? Que dire encore en ce qui concerne l’apprentissage de l’analyse des médias ? Tant de thèmes sont à aborder dans ce seul cadre, d’autres liens à faire... Nous n’y manquerons pas...