Divers
 
   
Lettre ouverte au Ministre de l’Environnement de Bruxelles-Capitale et sa réponse
Les priorités des consommateurs sensibilisés
L’ONU : Investir dans la santé et les droits des ado
L’eau
Le Mémorandum du Réseau IDée
La noix de lavage indienne
"Ca passe par mes sorties"...
Le biocarburant
Privilégiez les fruits et légumes de saison
Assemblée des jeunes wallons pour l’environnement
Changez d’ampoule !
La mort des abeilles
Combien y a-t-il de "Tanguy" en Belgique ?
Les jeunes étudiants aidés par les CPAS
1 jeune sur 5 vit dans la précarité...
AB-Reoc (ex-CRIOC)
Génération Quoi : une jeunesse en crise
Journées bruxelloises de l’Eau 2017, communiqué et programme
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Lettre ouverte au Ministre de l’Environnement de Bruxelles-Capitale et sa réponse
    dans le cadre du Parlement citoyen pour la Consommation durable
    Inter-Environnement Bruxelles, le BRAL et le RéAJC asbl dénoncent la participation de Tetra-Pak dans le "groupe de travail école" du Parlement bruxellois pour la consommation durable.

Nous devons veiller à envoyer un message clair aux membres de la Communauté éducative et aux jeunes en favorisant les alternatives qui s’inscrivent dans un souci de limiter la production de déchets et le gaspillage des ressources en matières premières et en énergie et en dénonçant par conséquent, par une information complète et correcte, les emballages composites tels que Tetra-Pak et les cannettes.

Le 10 mars 2003.

A Monsieur le Ministre GOSUIN, Ministre chargé de l’environnement et de la politique de l’eau pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Monsieur le Ministre,

Concerne : Parlement citoyen pour la consommation durable

Par la présente, nous tenons tout d’abord à vous féliciter pour vos nombreuses initiatives en faveur de l’environnement et du développement durable, en particulier l’organisation du Parlement citoyen des 14 et 15 mars prochains auquel vous avez invité à une large participation.

Permettez-nous cependant de vous exprimer notre étonnement et notre incompréhension de découvrir, parmi les participants au Groupe « écoles », une représentante de Tetra-Pak. A notre connaissance, cet emballage ne s’inscrit pas, quels que soient les efforts de ses fabricants, dans une démarche de développement durable. Cette participation apparaît dès lors comme une incohérence dans un processus par ailleurs tout à fait intéressant et risque de jeter le discrédit sur l’ensemble de la démarche.

Voici ce qui motive globalement notre désapprobation :

1)L’information de Tetra-Pak, qui se prétend un « petit carton respectueux de l’environnement » est mensongère.

2)La publicité est interdite par la loi dans les écoles. Or Tetra-Pak, sous couvert d’une information pédagogique et environnementale, s’est introduit dans les écoles pour promouvoir son emballage. Avoir invité Tétra-Pak dans le Groupe de travail « école », c’est cautionner et même encourager cette action publicitaire. A la limite, Tétra-Pak devait se trouver dans le groupe des entreprises.

3)Cette campagne publicitaire a été dénoncée déjà en 1992 ( !) par Inter-Environnement Bruxelles, Inter-Environnement Wallonie, le CRIOC, le Réseau Idée ainsi que par le Bral et Bond-Beter Leefmilieu par lettre adressée au Ministre de l’Education de l’époque, Monsieur DI RUPO. Ce Ministre a demandé à l’administration de l’Enseignement fondamental de prendre les mesures qui s’imposent pour mettre un terme aux campagnes de sensibilisation menées par la Société Tetra Pak dans les établissements d’enseignement préscolaire et primaire... Nous tenons cet échange de lettres à votre disposition.

Nous vous remercions de votre bonne attention et vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de notre très haute considération.

Signatures :

Chris CEUSTERMANS, Secrétaire général du BRAL

Anne-France RIHOUX, Secrétaire générale d’Inter-Environnement-Bruxelles

Marthe-Marie ROCHET, présidente-fondatrice du RéAJC asbl

Notre article sur l’éducation des jeunes consommateurs.

- Réponse du Ministre Didier GOSUIN en date du 28 avril 2003.

Madame la Présidente,

Votre courrier du 10 mars 2003 relatif à l’objet sous rubrique m’est bien parvenu et a retenu toute mon attention. Je vous en remercie.

L’enquête publique relative au projet de plan déchets se doit d’être ouverte à tous les bruxellois, qu’ils soient issus de ménages, d’associations environnementales, de comités de quartiers, de fédérations sectorielles, de représentants du secteur public ou d’entreprises. Chacun a le droit d’exposer son point de vue, d’apporter son éclairage spécifique, et de faire profiter la région bruxelloise de son expérience dans des domaines particuliers.

Cette démarche d’ouverture a été encore plus marquée pour le projet de plan 2003-2007 grâce au Parlement Citoyen, qui a permis la participation directe de 65 intervenants aux 4 groupes de travail, le débat contradictoire auprès de 1.000 personnes à l’initiative des membres des groupes de travail, et plus de 1.400 réponses aux différents questionnaires.

Le principe même d’une consultation et a fortiori d’un parlement est d’autoriser chacun, sans exception, à participer à la démarche, dans le groupe de travail qu’il choisit lui-même.

Il n’entrait pas dans les prérogatives de l’IBGE d’autoriser ou d’interdire un candidat à un groupe de travail. Le choix de Tetra-Pak de participer au groupe de travail "Ecoles" n’est en outre absolument pas incompatible avec l’esprit de débat contradictoire que doit susciter une proposition de plan. En l’espèce, il me revient que la contribution de cette entreprise a été constructive et innovante, sans jamais aboutir à une quelconque promotion de son produit dans aucune des 168 motions retenues par le Parlement Citoyen.

Je ne peux dès lors qu’approuver les principes défendus par l’IBGE dans la recherche d’un dialogue constructif entre différents groupes de personnes qui ont, heureusement pour la démocratie, des visions différentes qu’il est intéressant de partager.

Je vous remercie néanmoins du grand intérêt que vous avez porté au Parlement Citoyen et de votre participation assidue aux différents groupes de traail.

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Didier GOSUIN, Ministre.