Argent
 
   
Dettes d’hospitalisation
Jeunes et pratiques du commerce
SMS payants
Recouvrement des dettes
Recommandations du CRIOC...
Quand les banques se mêlent de l’argent de poche...
Le racket, un fléau à combattre !
Crédit facile
L’argent s’apprend
Le mythe de l’Enfant-Roi
Jeux d’argent : le CRIOC appelle à la vigilance !
Comment utiliser sa carte de crédit en toute sécurité
Précepte chinois
Le chèque-épargne FINANcité : un cadeau utile et original.
Concilier argent, éthique et solidarité
La boulimie d’achats
Les jeunes et l’argent de poche
Jeunes et jeux de hasard, gare à la dépendance !
Musées gratuits le premier mercredi du mois
Carte jeunes
Numéros surtaxés
Témoignage d’un "petit" porteur boursier
Les enfants jouent aux marchands à l’école !
La semaine de l’argent du 14 au 20 mars 2016, qu’en penser ?
Les riches sont des pauvres comme les autres
Un revenu de base pour chacun, plus d’autonomie pour tous
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Les enfants jouent aux marchands à l’école !
   

Echanger ou donner pour se faire plaisir les uns aux autres... Cela a toujours été et il n’y a rien à y redire.

Mais connaissez-vous le "Rainbow Loom" ? Il s’agit de petits bijoux tissés avec des élastiques. Ils se vendent à l’école !

Selon Jean-Marie GAUTHIER, pédopsychiatre et professeur en psychologie de l’enfant à l’ULg, interviewé par le journal le Soir du 12 juin 2014, l’argent perturbe le fait de se faire plaisir et de faire plaisir. C’est une perversion. Tout cela est évidemment lié au fait que notre société est mercantile... Tout est infiltré par l’argent : la Coup du monde, le plan de restructuration de Delhaize, etc...

Il faut apprendre aux enfants à gérer l’argent. C’est un apprentissage comme le reste. A l’école aussi, on peut apprendre la valeur des choses. Beaucoup d’enfants ne connaissent pas le prix des choses, c’est étonnant.

Voilà encore un peu d’eau au moulin du RéAJC asbl dont la vocation première statutaire était la promotion de l’éducation des jeunes consommateurs ignorée jusqu’ici par les politiques.

Quant à l’argent en relation avec la satisfaction des besoins vitaux, il devrait être resté un moyen. Or, il est devenu un but en soi. Cela aussi est une perversion.