Publicité & Médias
 
   
Les chiens, support publicitaire !
Cliquez futé !
Coup de gueule !
Audiovisuels : Mode d’emploi pour se plaindre
LES MINEURS SUR LE NET : NATIFS D’UNE SOCIETE EN MUTATION
Médiasmart
Père Noël ou... Saint-Nicolas ?
Sur la règle dite "des cinq minutes"
MARQUES, PUBLICITE ET PRATIQUES COMMERCIALES CONDITIONNENT LES ENFANTS
De la musique gratuite !?
Jeunes et loisirs : Radio et télévision en tête de liste !
Un moratoire contre la fabrique de bébés téléphages !
Question à la Une : "La publicité et les enfants"
Jeunes et médias, indissociables
Jeunes et nouvelles technologies : Gsm et internet
Les jeunes, des consommateurs actifs en ligne
L’industrie publicitaire lobbie le Sénat
Power balance : Arnaque
Stop au "cyber-harcèlement" !
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Le Conseil de la Jeunesse et la publicité
La RTBF et la publicité
L’école et la publicité
Education aux medias
Décodage publicitaire
Comment éviter d’être piégé(e)
Vigilance Action Pub (VAP)
Pistes pédagogiques
La publicité et la santé
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Power balance : Arnaque
    Communiqué du CRIOC du 19 mars 2011
    Voyant nombre de ses amis parés du fameux « Power Balance », qui prétendent que ce mystérieux bracelet permettrait notamment d’être moins vite fatigué et d’avoir plus d’équilibre, Kim voudrait aussi en acheter un ? Mais cela fonctionne-t-il vraiment ?

Décodage

En silicone, blanc, noir ou fluo, et surtout paré d’un hologramme en son centre : depuis son lancement voici quelques années, le bracelet Power Balance, qui a débarqué avec force en Belgique en 2010, est un succès commercial notamment grâce aux multiples personnalités sportives qui arborent le bracelet.

Certains pays comme l’Australie ont contraint la firme Power Balance à supprimer toute publicité, considérée comme mensongère, de ses emballages (le slogan "performance technology") et de rembourser les acheteurs qui auraient été déçu par le manque de performance du gadget :

Même si le fabricant qui s’efforce de paraître sérieux fait référence à la médecine millénaire chinoise et décrit la composition de ce bracelet, il n’en reste pas moins qu’aucune étude scientifique n’a été menée concernant les effets de ce produit sur l’organisme humain. Le succès de ce produit est davantage dû au fait que de nombreuses personnalités sportives arborent ce bracelet à leur poignet dans différents magasines ou publicités.

Conseil

En l’absence de preuve scientifique, le CRIOC appelle les consommateurs à faire montre de prudence lorsqu’ils achètent des produits censés améliorés les performances sportives. Le CRIOC tient à dénoncer ces publicités fantaisistes qui trompent le consommateur en usant de ses faiblesses et de sa crédulité et rappelle que le meilleur moyen d’améliorer sa force, sa souplesse ou son équilibre est de faire du sport et non de mettre un bracelet à son poignet.

© CRIOC, tous droits réservés.