Droits des jeunes consommateurs
 
   
Les droits des jeunes consommateurs
Colloque du 20 février 2003 du Ministre de l’Economie
Tables rondes de la jeunesse
Campagne "Raisons de jeunes"
Accès au(x) droit(s) pour les enfants et les jeunes
Enfants : tous des incapables !
Enquête sur les garanties des biens de consommation
Achats sur eBay
Bien acheter en ligne sur un site commercial à l’étranger
Les centres de fitness ne respectent pas la loi !
Aide européenne contre les arnaques commerciales
12.700 jeunes de moins de 25 ans dans les CPAS wallons
Bon à savoir en cas de vol de portable !
Message de Philippe DEFEYT, président du CPAS de Namur
Pratiques commerciales déloyales
Le RéAJC à l’émission "Quand les jeunes s’en mêlent" du 13 mars 2010
La présidence belge de l’UE et le RéAJC asbl
Agendas politiques internationaux concernant les enfants, les affaires de la jeunesse et les droits de l’enfant
Article dans le JEF 20, publication du Conseil de la Jeunesse
L’Etat belge ignore les jeunes consommateurs !
Une thèse de doctorat en droit : Le consommateur mineur doublement vulnérable
Publication d’une thèse de doctorat en droit sur le consommateur mineur
Un service de médiation unique pour les plaintes
Usage d’une messagerie par un enfant mineur : que dit la Loi ?
"Questions Justice"
Justice en ligne
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Droit à l’information
Education des jeunes consommateurs
Journées mondiales des droits des consommateurs le 15 mars
Action collective
Convention des Droits de l’Enfant
Organes officiels de consultation
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Les centres de fitness ne respectent pas la loi !
   
    Communiqué de presse du CRIOC.

Les centres de fitness offrent des services aux consommateurs, ce qui implique en toute logique la conclusion d’un contrat accompagné de conditions générales.

Les résultats d’une étude réalisée par le CRIOC permettent de constater que la réalité est toute autre. En effet, quand un centre de fitness dispose de quelques conditions générales écrites - et ce n’est pas dans la majorité des cas - celles-ci contiennent très souvent des clauses abusives défavorables au consommateur. Les pratiques de ventes, quant à elles, sont parfois agressives et mènent de nombreux consommateurs à contracter un abonnement inutile. La majorité des plaintes qui parviennent au CRIOC, portent principalement sur les procédures complexes de résiliation dont les centres de fitness font usage.

C’est pourquoi, le CRIOC plaide pour l’instauration d’un délai raisonnable de résiliation porté à 7 jours ouvrables, d’une procédure simple et compréhensible permettant de mettre fin à un abonnement, d’un contrôle plus strict de la part des autorités étant donné que la loi sur les pratiques du commerce est largement bafouée dans ce secteur.