Le site de la journée sans achats
 
   
Surconsommation et besoin vital
Origine et actions
Documents et liens
Journée sans achats 2005
Journée sans achats 2006
"Pour le bonheur"
2006 : Et si nous dématérialisions ?
Notre "brève" 2007...
2007 : Communiqué de RESPIRE
2008 : Pour un "Noël tout en récup’"
2008 : Journée sans crédits
2009 : la Journée sans crédit a donné la parole aux jeunes
Journée sans achats 2010
Journée sans achats 2011
Journée sans achats 2012
Journée sans achats 2013
Pour un nouvel art d’offrir
Journée sans achats 2014
Journée sans achats 2015
Journée sans achats 2016
Journée internationale sans achats samedi 25 novembre 2017 et... le "Black Friday"
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Evénements
     
   

 
      2007 : Communiqué de RESPIRE
    Samedi 24 novembre, Place de la Monnaie, 11h - 17h.

Al Gore, le GIECC, Nicolat Hulot... de célébrités en prix nobels, le discours devient clair : la planète est à bout de souffle, elle se meurt de sa surexploitation par les hommes. Nous détruisons la planète, notre seule planète, et par conséquent nous nous détruisons nous-mêmes en sciant la branche sur laquelle nous sommes tous assis.

Le bouleversement climatique, l’épuisement des ressources naturelles, l’effondrement de la biodiversité : tous les indicateurs environnementaux sont au rouge. Dans le même temps, les inégalités sociales s’accroissent, aussi bien au sein des pays qu’entre les pays : 20% de la population mondiale consomme plus de 80% des richesses produites. Pire, la dévastation environnementale aggrave fortement ces inégalités sociales que les plus pauvres payent les premiers, alors qu’ils n’en sont pas responsables !

Cet état des choses résulte de notre mode de développement, basé sur la (sur)consommation et l’accumulation de biens matériels. En ces périodes de fêtes de fin d’année, la frénésie marchande est poussée à son comble, stimulée par une publicité imposant à tous des messages associant la consommation au bonheur, l’être à l’avoir.

Si tout le monde consommait comme nous en Belgique, il faudrait plus de trois planètes.

Il n’y a qu’une Terre : il est temps de changer de cap.

Ce samedi 24 novembre 2007, journée internationale sans achats, un collectif d’associations et de citoyens invite chacun à poser un acte positif, symbolique et fort, gratuit, pour notre avenir à tous :

Samedi 24 novembre, n’achetez pas !

Programme :

11h : Début, présentation, explications accueil, café-thé

12h : Messe à l’église de la très sainte consommation

13h : Soupe populaire préparée par le GRAAAV

14h : Grand quizz sans obligation d’achat

15h : Lecture de textes

16h : Musique, scène libre

17h : Fin de la manifestation.

Ces activités seront l’occasion de débattre de la surconsommation, du devenir de la planète, de l’industrialisation massive et du développement, de la décroissance, de savoirs faire à faire savoir, de propositions de solutions individuelles et collectives, etc.

Il y aura des stands d’information, un grand don, le kiosque nomade, des bons de « réduction d’achat » et des Certificats d’Exemption de Cadeau...

Organisateurs : Empreintes, GRAAV (Groupe de Reflexion pour un Autre Art de Vivre), Kapvert, Respire.

Retrouvez le programme sur le site de RESPIRE

La Journée Internationale Sans Achat est une idée des Adbusters.

Si la Journée sans achats est bien une idée des Adbusters, faut-il rappeler que c’est le RéAJC qui a été à l’initiative de son lancement en Communauté française de Belgique en 1998 avec Netwerk Vlaanderen et des responsables d’organisations de jeunesse. Ceux qui s’intéressent à cette journée connaissent son site dans le site qui reçoit des centaines de visiteurs.