Besoins vitaux
 
   
Les jeunes et les besoins vitaux
Etre aimé(e)
La colère
La mobilité
La violence dans les villes
Créer, c’est bon pour la santé...
Un cadeau ?
Vers la simplicité...
Le sommeil
L’estime de soi
"Pour le bonheur" !
Accrocs aux jeux vidéo ?
     
   
   
 
    Rubriques
 
   
Boire de l’eau, besoin vital
     
   
   
 
    Retour vers...
 
   
Nos thèmes
     
   

 
      Un cadeau ?
    Aimer et être aimé sont des besoins vitaux. Mais comment ?
    C’est le temps des cadeaux... On peut y réfléchir sous le logo du RéAJC asbl tout illuminé pour ce temps de fêtes... A Noël, les jours recommencent à s’allonger, la lumière revient...

C’est son anniversaire. On lui ferait bien un petit cadeau. Elle attend sûrement un petit cadeau...

Qu’est-ce qu’on pourrait bien lui offrir ? T’as une idée toi ? Quelque chose qu’elle n’aurait pas ? Quelque chose qui lui ferait vraiment très plaisir ? Quelque chose de pas cher sinon peut-être que ça va la gêner... A moins qu’on s’y mette tous ensemble ? Ou alors, un petit billet doux dans une enveloppe ? Ou bien, une fleur, une seule, pour un grand bouquet...

Si je savais, je ferais quelque chose moi-même, une création comme elle dit, avec ma tête, mon coeur, mes doigts, ma voix, mes talents, mon soleil intérieur...

Mais tu sais, si on n’a pas vraiment d’idée (ni d’argent, ni de talents ( ?? tout le monde a des talents)) et qu’on a pourtant vraiment envie de manifester quelque chose : de l’amitié, de l’affection, de la sympathie, de la tendresse, d’une manière spéciale... qu’est-ce qu’on ferait bien ?

Bien sûr, on y va. On va l’embrasser, lui sourire, la saluer... C’est déjà ça. C’est prendre du temps. Pour elle, avec elle ? Pour se faire plaisir aussi. Elle aime bien ça. Avec elle. Pas nécessairement près d’elle. Avec des nouveaux amis peut-être... des rencontres charmantes... des découvertes... du bonheur... Ca c’est un cadeau. Il ne coûte rien, c’est vrai. Mais qu’est-ce que ça fait ? C’est quand même un cadeau.

Oui d’accord, mais moi, je suis loin. Je peux pas venir. Et moi, je ne peux pas. Je ne suis pas bien. Je ne peux pas marcher. Et moi, j’ai justement autre chose ce jour-là... Et moi, ça m’ennuie !... Quelle idée d’organiser une marche au Pays des Collines ! Alors qu’est-ce que je fais ?

Ben tu le sais bien. Un petit signe tél., un petit message, quelque chose qui lui fasse chaud au coeur, ce que tu peux, qui montre que tu te souviens d’elle et que tu es là quand même, même si c’est autrement... Et puis, si tu préfères te taire, ne rien faire. C’est bien aussi.

Surtout, ne vous excusez pas. Il n’y a pas besoin de se justifier. Elle déteste cela. Elle vous aime. L’essentiel n’est-il pas invisible pour les yeux ?

Du temps et du plaisir. Des sourires et des rires. Du bonheur à partager... Comme un immense gâteau de miel orné de mille bougies... que le printemps va souffler...